fbpx

Via ferrata du mont Emilius

Info

travel time : 03h30m
track number : 16
track difficulty : EE A

ATTENTION

La via ferrata « Monte Emilius » est temporairement fermée pour des travaux extraordinaires d’entretien

La via ferrata du mont Emilius débute au bivouac Federigo, un abris non gardé équipé de 9 lits (eau dans le lac en contrebas) situé au col Carrel (2.906 m), entre la Becca di Nona et le mont Emilius.
Le bivouac peut être gagné depuis l’arrivée du télésiège Chamolé ((2.309 m) en passant, après une courte descente sur un sentier, à travers l’alpage Chamolé, le col Plan Fenêtre et l’Alpe Comboé ; pour les randonneurs qui souhaitent passer une nuit plus confortable, le bivouac peut être rejoint (descente) depuis le refuge Arbolle (2.496 m – doté d’un restaurant depuis la fin de juin jusqu’au mois de septembre, de 66 lits et d’un dortoir pour l’hiver avec 18 lits).
Au départ du bivouac Federigo, en suivant quelques indications en vert, monter à côté d’un pierrier, d’abord en restant sur la gauche (côté nord) et en se dirigeant ensuite vers l’arête, point de départ de la via ferrata.
Le tracé se dénoue d’abord entre des blocs de rocher, sur le côté gauche de l’arête, jusqu’à atteindre, en correspondance du sommet, un piton rougeâtre qu’un aérien pont tibétain relie à l’aiguille successive.
La via ferrata se poursuit sur un rocher plus vertical jusqu’à atteindre le mont Ross de Comboé (3285 m), situé à l’extrémité ouest du contrefort du mont Emilius.
Si avant le regard était capturé par l’imposante et sombre paroi nord du mont Emilius, maintenant, sous l’agréable lumière du soleil, la vue embrasse à 360° toute la Vallée d’Aoste et ses montagnes : le groupe du Grand Paradis et la Grivola au sud, le Rutor et le massif du mont Blanc à l’ouest, le Grand Combin et la dorsale alpine du Valpelline au nord, le Cervin, les Alpes suisses et le mont Rose à l’est. Ce panorama grandiose vous accompagnera jusqu’au sommet.
La via ferrata suit l’arête en direction ouest-est sur une longue section quasiment horizontale, jusqu’à atteindre un panneau indiquant la possibilité de descendre à droite (versant sud), une descente qui, suivant des traces d’un sentier, conduit au refuge Arbolle (voie normale du mont Emilius). Cette descente représente une alternative possible pour ceux qui souhaitent quitter la via ferrata. Si l’on continue sur cette dernière, une fois arrivé au Petit-Mont-Emilius (3.342 m), on remonte la crête, à présent plus raide et découpée, que l’on peut dépasser en restant sur la droite et en franchissant de beaux gradins de roche rouge et compacte.
Si on reste sur le côté sud, on atteint un saut de roche claire, un peu plus friable (passage délicat) et l’on poursuit en gravissant, en oblique, une pente pierreuse, qui permet d’atteindre un contrefort. La voie équipée se termine ici. Si l’on continue, on gagne le sommet (3.559 m) en une dizaine de minutes.
En descente, suivre l’évident sentier de la voie normale (arête sud) qui conduit au col dei tre Cappuccini (3.222 m) (passage aérien délicat).
Suivre les balises et descendre à droite, dans le vallon d’Arbolle, dépasser le lac Gelé jusqu’à atteindre le refuge Arbolle et, d’ici, la station en amont du télésiège de Chamolé, en franchissant le petit col Chamolé (2.641 m) sur un sentier très confortable.
  • Téléchargez ici la carte complète des promenades

    Download